De quelles aides financières en 2022 pouvez-vous bénéficier pour rénover votre salle de bain ?

Petit havre de paix caché dans une maison, la salle de bain doit apporter un niveau de confort maximum. Son état peut toutefois se dégrader au fil des années, ce qui demande de la rénovation. Aussi, vous pouvez simplement manifester l’envie de changement. Les travaux peuvent pourtant impliquer des coûts élevés.

Vous prévoyez de réaliser des travaux dans votre salle de bain ? Trouvez ici les différentes aides financières proposées par le gouvernement dont vous pouvez bénéficier. 

MaPrimeRénov, la prime rénovation salle de bain principale en 2022

MaPrimeRénov’ désigne une aide financière qui permet de soutenir les personnes entreprenant une rénovation énergétique. Cette prime de rénovation de salle de bain est mise en place en France depuis 2020 suite à la fusion de deux dispositifs : 

  • L’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH) ;
  • Le Crédit d’impôt pour la Transition Énergétique (CITE).

Avec ce changement, les procédures pour la demande de subvention sont désormais allégées. Les bénéficiaires s’adressent au guichet France Rénov’ de l’ANAH pour obtenir leur prime de rénovation de salle de bain. 

Cette dernière est accordée par virement bancaire après la réalisation des travaux de rénovation. Certains professionnels RGE (Reconnus Garants de l’Environnement) permettent de la déduire directement sur votre facture. 

MaPrimeRénov’ vous permet alors de réaliser des économies d’énergie lors de l’usage de votre salle de bain. Son montant forfaitaire et non au pourcentage vous donne un aperçu du reste à charge pour mieux gérer votre budget. De plus, vous pouvez la cumuler avec d’autres aides, dont l’écoprêt à taux zéro. 

Les travaux concernés par MaPrimeRénov »

Plusieurs travaux peuvent être réalisés dans votre salle de bain pour optimiser votre confort. Voici des exemples de ceux qui sont éligibles à MaPrimeRénov’ :

  • Installer une pompe à chaleur géothermique ou air/eau ;
  • Installer une chaudière à granulés ou à bûches ;
  • Installer une chaudière à gaz avec une haute performance énergétique ;
  • Installer un chauffage solaire combiné ;
  • Installer un chauffe-eau solaire individuel ou thermodynamique ;
  • Se raccorder aux réseaux de chaleur et/ou de froid ;
  • Réaliser des travaux d’isolation des murs par l’intérieur ou de la toiture ;
  • Réaliser un audit énergétique.

Les bénéficiaires de la prime rénovation salle de bain

MaPrimeRénov’ continue d’évoluer depuis son lancement. Initialement, en Janvier 2020, seuls les foyers modestes pouvaient en bénéficier. Tous les ménages sont désormais éligibles depuis le mois d’Octobre 2020 selon leur revenus.

Vous pouvez donc solliciter cette prime rénovation de votre salle de bain si vous êtes :

  • Propriétaire occupant ;
  • Propriétaire bailleur ;
  • Syndicat de copropriété. 

Le propriétaire du logement à rénover doit être une personne physique. Les sociétés civiles immobilières ne sont donc pas concernées par MaPrimeRénov ». Les syndicats de copropriété représentent une exception lorsque les travaux concernent les parties communes.

Les conditions d’éligibilité pour bénéficier de la prime rénovation salle de bain

Pour accéder à la  prime de rénovation de salle de bain, le logement doit être construit depuis au moins 15 ans avant la date de début des travaux. Ce délai est réduit à 2 ans quand il s’agit d’un remplacement d’une chaudière au fioul. 

Si vous êtes propriétaire occupant, la salle de bain concernée doit être dans le logement principal. À ce titre, vous devez occuper l’appartement ou la maison pendant au moins 8 mois dans l’année. 

Pour un propriétaire bailleur, il faut en plus :

  • Informer le locataire des travaux concernés par la prime ;
  • Louer le logement à rénover pendant au moins 5 ans après l’obtention de la prime ;
  • Déduire la prime du montant total des travaux en cas de réévaluation du loyer. 

S’agissant d’une aide pour la rénovation énergétique, bénéficier de MaPrimeRénov’ exige l’intervention d’un professionnel RGE. Vous êtes libre de choisir l’installateur à condition qu’il détienne le label Reconnu Garant de l’Environnement. 

Le montant de la prime rénovation salle de bain 2022

La prime de rénovation de salle de bain que vous recevez dépend de votre niveau de revenus et du gain écologique suite aux travaux. À noter qu’il existe 4 profils selon les ressources du ménage allant des plus modestes aux plus aisés :

MaPrimeRénov’2022 : les plafonds de ressources hors Ile de France (Province)

Nombre de personnes
composant le ménage
(foyer fiscal)
MaPrimeRénov’
bleu
MaPrimeRénov’
jaune
MaPrimeRénov’
violet
MaPrimeRénov’
rose
1 jusqu’à 15 262 € jusqu’à 19 565 € jusqu’à 29 148 € >29 148 €
2 jusqu’à 22 320 € jusqu’à 28 614 € jusqu’à 42 848 € >42 848 €
3 jusqu’à 26 844 € jusqu’à 34 411 € jusqu’à 51 592 € >51 592
4 jusqu’à 31 359 € jusqu’à 40 201 € jusqu’à 60 336 € >60 336 €
5 jusqu’à 35 894 € jusqu’à 46 015 € jusqu’à 69 081 € >69 081 €
Par personne supplémentaire + 4 526 € + 5 797 € + 8 744 € + 8 744 €

MaPrimeRénov’2022 : les plafonds de ressources en Ile de France

Nombre de personnes
composant le ménage
(foyer fiscal)
MaPrimeRénov’
bleu
MaPrimeRénov’
jaune
MaPrimeRénov’
violet
MaPrimeRénov’
rose
1 jusqu’à 21 123 € jusqu’à 25 714 € jusqu’à 38 184 € >38 184 €
2 jusqu’à 31 003 € jusqu’à 37 739 € jusqu’à 56 130 € >58 130 €
3 jusqu’à 37 232 € jusqu’à 45 326 € jusqu’à 67 585 € >67 585 €
4 jusqu’à 43 472 € jusqu’à 52 925 € jusqu’à 79 041 € >79 041 €
5 jusqu’à 49 736 € jusqu’à 60 546 € juqu’à 90 496 € >90 496 €
Par personne supplémentaire + 6 253 € + 7 613 € + 11 455 € + 11 455 €
  • MaPrimeRénov’ Bleu ;
  • MaPrimeRénov’ Jaune ;
  • MaPrimeRénov’ Violet ;
  • MaPrimeRénov’ Rose.

Pour chaque profil, la prime de rénovation de salle de bain versée dépend des travaux engagés. Pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau par exemple, voici le montant de l’aide accordée :

  • 4 000 euros pour le profil bleu ;
  • 3 000 euros pour le profil jaune ;
  • 2 000 euros pour le profil violet ;
  • 0 euro pour le profil rose.

Sur une période de 5 ans, vous ne pouvez recevoir plus de 20 000 euros de MaPrimeRénov ». Il est donc judicieux de bien étudier les travaux à réaliser avant de déposer une demande. 

Les démarches pour bénéficier de la prime rénovation salle de bain en 2022

Pour demander votre prime de rénovation de salle de bain, vous devez préparer votre pièce d’identité et vos informations fiscales. Sélectionnez ensuite un professionnel RGE qui réalisera les travaux de rénovation. Une fois le devis non signé obtenu, créez un compte personnel sur le site officiel de MaPrimeRénov ».

Après votre inscription, des pièces justificatives vous seront demandées. Le montant de votre prime sera fixé une fois l’analyse de votre dossier terminée. Vous serez informé de votre éligibilité par e-mail. Vous pouvez aussi suivre l’évolution de votre dossier sur votre compte personnel. 

Une fois la confirmation obtenue, vous pouvez signer le devis. Les travaux peuvent alors commencer. 

À la livraison du chantier, vous obtenez une facture signée par l’entreprise RGE. Il faut ajouter cette pièce dans votre espace personnel en ligne avec votre RIB. Votre prime vous sera alors versée. 

Avant la fin des travaux, vous avez la possibilité de demander une avance. Effectuez une demande depuis votre compte personnel pour en bénéficier. 

Notez aussi qu’un cumul de deux demandes ne peut s’effectuer. Vous devez attendre que votre dossier en cours soit traité avant d’en déposer un nouveau. Une demande peut néanmoins comporter plusieurs travaux. 

L’éco prêt à taux zéro 2022

L’écoprêt à taux zéro, communément appelé Eco-PTZ vous permet de réaliser des travaux dans votre salle de bain. Il doit s’agir d’une rénovation énergétique

Le dispositif vous permet de faire un emprunt à la banque sans payer d’ intérêts. S’il était prévu que l’Eco PTZ se termine en Décembre 2021,, sa validité est finalement prolongée jusqu’au 31 Décembre 2023. Vous pouvez donc toujours en profiter pour rénover votre salle de bain. 

Les travaux concernés par l’Eco-PTZ 2022

L’Eco-PTZ peut couvrir les travaux dans votre salle de bain, mais également dans l’ensemble de votre habitation. Vous pouvez l’utiliser pour :

  • Les travaux d’isolation de la toiture ;
  • Les travaux d’isolation des murs, des fenêtres et des portes donnant sur l’extérieur ;
  • Le remplacement d’un équipement de chauffage ;
  • L’installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  • L’installation des systèmes de production d’eau chaude utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • Les travaux permettant d’atteindre une performance énergétique globale minimale du logement
  • La réhabilitation d’un système d’assainissement individuel par des dispositifs ne consommant pas d’énergie. 

La fourniture et l’installation des ouvrages concernés sont comprises dans l’Eco-PTZ. Les frais de main d’œuvre et des éventuels d’assurance maîtrise d’ouvrage sont aussi concernés. 

Les bénéficiaires de l’Eco prêt à taux zéro 2022

L’Eco-PTZ concerne seulement les propriétaires occupants et propriétaires bailleurs. Les copropriétaires ne peuvent en bénéficier que si les travaux sont entrepris dans les parties communes d’un immeuble. Aussi, les locataires sont donc exclus de ce type de prêt. 

Il est également possible pour les sociétés civiles de bénéficier de l’Eco-PTZ. Dans ce cas, vous devez justifier l’existence d’au moins un associé physique. La société civile ne doit pas non plus être soumise à l’impôt sur les sociétés. 

Les conditions d’accès à l’Eco-PTZ

Aucun plafond de revenus n’est appliqué à l’Eco-PTZ. À la différence de l’exigence en 2019, l’accès au prêt ne demande plus la réalisation d’un bouquet de travaux. Quelques conditions sont toutefois à remplir pour en bénéficier. 

Pour que l’Eco-PTZ soit applicable, la rénovation doit être réalisée par une entreprise RGE. Aussi, votre habitation doit être terminée depuis au moins 2 ans avant le début des travaux.

Si vous êtes éligibles, vous devez occuper le logement concerné en tant que résidence principale. Cela s’applique pendant toute la durée du remboursement du prêt. Pour les propriétaires bailleurs, le logement à rénover doit être la résidence principale du locataire. 

Le montant de l’Eco-PTZ

L’emprunt maximal que l’on peut vous accorder dépend de l’envergure de la rénovation. Si vous réalisez un seul type de travaux, le plafond de l’Eco-PTZ s’élève à 15 000 euros. Les actions relatives aux parois vitrées représentent toutefois une exception. Vous ne pourrez emprunter que 7 000 euros. Aussi, l’assainissement non collectif permet d’emprunter jusqu’à 10 000 euros. 

Lorsque 2 travaux sont engagés, vous pouvez prétendre à un Eco-PTZ de 15 000 euros. Pour un bouquet de 3 travaux et plus, bénéficiez d’un prêt jusqu’à 30 000 euros. L’amélioration de la performance énergétique globale ouvre droit à un emprunt de 50 000 €. Ce plafond était de 30 000 euros en 2021. 

Pendant la durée de remboursement, vous pouvez demander un Eco-PTZ complémentaire. Il peut s’agir du même logement si la somme des 3 prêts ne dépasse pas 50 000 euros. 

Les banques délivrant l’Eco-PTZ

L’Eco-PTZ est accordé par l’État en passant par des banques traditionnelles et des banques en ligne. Vous devez donc vous adresser aux organismes de financement qui ont signé une convention avec l’État. Voici leur liste pour 2022 :

  • Banque Populaire ;
  • Caisse d’Épargne ;
  • Banque Postale ;
  • Société Générale ;
  • Crédit Mutuel ;
  • BPCE;
  • BNP Paribas ;
  • Crédit Agricole ;
  • LCK ;
  • HSBC ;
  • CIC ;
  • Crédit du Nord ;
  • Monabanque.

Les banques signataires de la convention vérifiaient auparavant l’éligibilité des travaux. Cette tâche s’avère pourtant au-delà de leurs compétences. Elles ne se chargent désormais plus que de l’étude de la solvabilité de l’emprunteur. 

Les conditions de remboursement de l’Eco-PTZ 2022

La durée de remboursement est de 15 ans en 2022. Les mensualités peuvent s’étendre à 20 ans si vous réalisez des rénovations particulièrement performantes. Le gain énergétique doit alors dépasser les 35 %.

Après l’obtention de la somme empruntée, vous devez aussitôt entamer la rénovation envisagée. Son délai ne peut dépasser les 3 ans. Aussi, vous êtes tenu de signaler à votre banque dès la fin des travaux. Si vous ne l’informez pas de la livraison du chantier, un remboursement vous sera exigé par l’État. De même, un remboursement sera exigé si vous n’occupez plus le logement rénové à titre de résidence principale.

Les démarches pour bénéficier de l’Eco-PTZ 2022

Avant de demander l’écoprêt à taux zéro, vous devez vérifier si les travaux prévus sont bien éligibles. Comparez ensuite les devis proposés par les prestataires de votre choix. Une fois votre décision fixée, il faut rassembler les documents pour la demande de prêt. 

Vous devez vous adresser à une banque conventionnée et lui adresser les justificatifs requis. Le descriptif des travaux et votre dernier avis d’imposition en font partie.

Lorsque votre demande de prêt est accordée, la banque débloque les fonds. Vous pouvez recevoir la somme dans son intégralité en amont. L’établissement financier peut également verser les fonds au fur et à mesure que les travaux avancent. 

Les autres primes et subventions pour aménager une salle de bain en 2022

Si MaPrimeRénov et l’écoPTZ sont les aides financières les plus connues, d’autres alternatives sont aussi à considérer. Certaines sont même cumulables avec ces prêts et crédits d’impôt. 

Les possibilités de prêts 2022

Pour le financement de la rénovation de votre salle de bain, vous pouvez recourir au PAH. Il s’agit du Prêt à l’Amélioration de l’Habitat de la CAF. Ce dispositif vous permet d’emprunter jusqu’à 1 000 euros avec un taux d’intérêt de 1 %. La durée de remboursement peut s’étendre sur 3 ans.

Le même organisme vous permet d’accéder au prêt travaux amélioration d’Action Logement (PALA). Le crédit peut monter jusqu’à 10 000 euros remboursables en 10 ans. Pour en bénéficier, vous devez travailler pour une entreprise dans le privé avec au moins 10 salariés.

Le Prêt d’Accession Sociale (PAS) représente aussi une alternative. Vous pouvez souscrire un crédit avec des frais de dossier et des frais de garantie moins élevés. En cas de chômage, les mensualités peuvent être renégociées. 

Pour chacun de ces prêts, les travaux de rénovation de salle de bain doivent concerner votre résidence principale.

Primes Énergie 2022

La prime énergie représente une subvention qui peut servir au financement des travaux dans votre salle de bain. Les organismes désignés « pollueurs » vous l’accordent sous demande. Ce sont notamment les fournisseurs de carburant, de gaz ou d’électricité. 

Le montant qui vous sera accordé dépend de l’envergure des travaux et de votre département. Pour en bénéficier, déposez la demande avant le début des travaux. À noter que vous pouvez cumuler cette prime énergie 2022 avec MaPrimeRénov’. 

Demandez et recevez votre prime energie grâce à ce lien

https://www.les-energies-renouvelables.eu/financement-aides/financez-travaux-certificat-economie-primes-energie/simulateur-primes-energie-residentiel-pour-particuliers/

La TVA à taux réduit

Pour refaire dans votre salle de bain, vous pouvez bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 %. Les travaux éligibles visent l’optimisation de la qualité énergétique de votre pièce, mais aussi l’ensemble de votre logement :

  • Améliorer l’isolation thermique de la salle de bain ;
  • Optimiser le système de ventilation ;
  • Installer un chauffe-eau thermodynamique ou une chaudière à condensation, etc.

L’achat de fournitures comme les lavabos et les douches sont aussi concernés. Pour que la réduction de taux soit accordée, le logement concerné doit être terminé depuis au moins 2 ans. Les travaux requièrent aussi l’intervention d’un professionnel qualifié RGE.

Cette aide s’adresse aussi bien aux syndicats de propriétaires, aux propriétaires bailleurs qu’aux occupants. Si vous en bénéficiez, vous pouvez la cumuler avec MaPrimeRénov’ 2022 et l’éco prêt à taux zéro. 

Les subventions de l’ANAH 2022

L’Agence Nationale de l’amélioration de l’Habitat (ANAH) propose des aides vous permettant de financer les travaux dans votre salle d’eau. Pour être éligible, vous devez justifier un niveau de revenu inférieur au plafond fixé au niveau national. Votre maison a au moins 15 ans d’ancienneté et vous n’avez pas bénéficié d’un éco-PTZ les 5 dernières années.

La prime « Habiter Mieux » peut alors atteindre 2 000 euros. Vous pouvez en bénéficier pour les travaux qui apportent environ 25 % de gain énergétique. 

Pour rénover votre salle de bain, demandez aussi la prime « Habiter mieux sérénité ». L’ANAH couvre alors jusqu’à 50 % des dépenses HT des travaux. Un plafond de 7 000 euros s’applique si vous avez des ressources modestes. Ceux qui ont des ressources très modestes peuvent obtenir jusqu’à 10 000 euros de subvention. Pour accéder à cette prime, le gain énergétique doit dépasser les 35 %. Avec un gain énergétique inférieur, vous devez vous tourner vers MaPrimeRénov’.

La prime « Habiter facile » est également proposée par l’ANAH pour la rénovation de votre salle de bain. Les travaux sont éligibles s’ils permettent de vous faciliter le confort au quotidien :

  • Installation de monte-escalier électrique ;
  • Pose d’un WC avec une barre d’appui ;
  • Installation d’une douche à la place d’une ancienne baignoire ;
  • Pose de sol non glissant ou de rampes de sécurité, etc.

Comme pour les autres aides, les travaux doivent être réalisés par un professionnel qualifié RGE. Ce dernier doit aussi fournir le matériel nécessaire.  

Les aides locales 2022

Avant d’entreprendre des travaux dans votre salle de bain, pensez aux aides locales que vous pouvez solliciter. Votre commune, votre département ou votre région peut accorder différentes subventions. Leur objectif consiste à améliorer la qualité de vie des résidents.

Certaines collectivités proposent par exemple une exonération de la taxe foncière en partie ou en totalité pour les rénovations énergétiques. Dans le Finistère, un dispositif permet par exemple de financer les travaux d’isolation et les appareils électroménagers qui consomment peu d’énergie. Vous devez vous renseigner sur les conditions d’éligibilité et la somme fournie, celles-ci variant d’un département à un autre.

Les aides fournies par les caisses de retraite en 2022

  • Les caisses de retraite contribuent au maintien à domicile des personnes âgées. Elles financent alors les travaux d’aménagement pour faciliter le quotidien de ces derniers. Dans la salle de bain, les travaux éligibles concernent :
  • L’ajout d’accessoires de sécurité ;
  • L’amélioration de l’accessibilité. 

Les aides proposées peuvent prendre la forme d’un prêt ou d’une subvention. Si votre profil est concerné, adressez-vous à votre caisse de retraite pour plus de précision.  

Les aides en 2022 pour les personnes en situation de handicap

L’État accorde un financement des travaux de rénovation de salle de bain pour les personnes en situation de handicap. Il s’agit de la Prestation Compensatoire au Handicap (PCH). 

Pour en bénéficier, vous devez adresser une demande à la Maison Départementale pour les Personnes Handicapées (MDPH). La salle de bain à rénover doit se situer dans votre résidence principale et vous devez disposer d’une carte handicap. 

La subvention couvre jusqu’à 15 % du montant total de vos travaux. Les chiffres varient en fonction de votre revenu et du degré reconnu du handicap.