La démarche à suivre pour réussir vos travaux

Le diagnostic électrique

Ainsi, depuis la loi Engagement National pour le Logement de 2009, le diagnostic électrique est une démarche obligatoire lors de la vente de biens dont l’installation date de plus de 15 ans.

Le diagnostiqueur s’occupe d’analyser des secteurs précis de l’installation électrique : l’alimentation électrique, le tableau électrique, la mise en terre et l’état de l’installation électrique dans chacune des pièces de l’habitation. Plus précisément, il s’agit de vérifier la conformité des différents mécanismes qui interviennent au sein de votre installation électrique tel que le différentiel, de contrôler si chacun de ces éléments est toujours utilisable et d’examiner le dispositif de protection contre les surintensités. De plus, il est également essentiel d’inspecter la conformité des équipements électriques se situant dans les salles de bain ou dans les pièces disposant d’une baignoire ou d’une douche.

Ce diagnostic permet de mettre en évidence notamment les éléments de l’installation qui ne respectent pas les normes de sécurité et les équipements électriques qui pourraient provoquer des risques d’électrisation voire d’électrocution. Le spécialiste qui a procédé à ce dispositif peut, alors conseiller, le cas échéant, au propriétaire d’effectuer les travaux nécessaires mais il ne peut rendre ceux-ci obligatoires. Le diagnostic posé se présente tel un avertissement ou une alerte pour le propriétaire.

Le spécialiste informe alors ce dernier de l’état de son système électrique, des anomalies, et des risques que celles-ci peuvent engendrer. Ainsi, il conseille, le cas échéant de réaliser les rénovations nécessaires afin d’assurer la sécurité de l’habitation, en tout cas, au niveau de l’installation électrique. Sachez que ce diagnostic électrique est valable trois ans.

Cependant, sachez que vous pouvez également demander à réaliser un diagnostic électrique même si vous n’êtes pas concerné par l’obligation d’en effectuer un.

Le respect des normes de sécurité (Norme NF C 15-100)

Cette norme NF C 15-100 mise à jour en 2005 concerne les constructions neuves et les rénovations d’habitation. Nous allons donc vous exposer certaines exigences réglementaires qui doivent être respectées selon cette norme, sachant que si vous souhaitez y pouvoir la lire en tant que particulier, l’accès est payant.

Cette norme vous informe sur différents éléments comme le nombre de prises de courant selon le type de pièce, le type et la puissance du courant distribué selon le type d’appareil desservi, la nature du circuit, la protection différentielle…

De cette manière, votre installation électrique sera composée de différents circuits : par exemple, la chaudière, les appareils de cuisson, le congélateur bénéficieront chacun d’un circuit particulier. D’ailleurs, dans une même maison, de nombreux circuits spécialisés peuvent être nécessaires.

Parallèlement, vous avez également une procédure à respecter concernant la pose de l’éclairage ainsi que pour le dispositif des connexions luminaires. Sachez aussi que les prises de communication (TV/téléphone) doivent répondre à des règles, de même que le chauffage électrique.

Si vous souhaitez avoir davantage de détails concernant cette norme NF C 15-100, rendez-vous sur ce lien http://www.repereelec.fr/nfc15-100.htm#s1

Face à la complexité de cette réglementation, bien sûr n’hésitez pas à faire appel à de vrais spécialistes qui la connaissent et la mettent en application quotidiennement au travers de leur activité. Alors cliquez ici (lien vers devis-pages-travaux).

Les étapes de la rénovation

Tout d’abord, avant de commencer vos travaux de rénovation, il est recommandé d’effectuer un diagnostic électrique auprès d’un spécialiste afin de repérer les éléments qu’il convient de changer dans un souci de sécurité et de respect de la norme. De cette manière vous saurez dans quelle pièce de votre maison, il est prioritaire de revoir l’équipement électrique.

En outre, sachez que dans le cas où vous faîtes effectuer les travaux par un professionnel, celui-ci doit réaliser un schéma du système électrique et vous le fournir afin de faciliter la rénovation de vos installations électriques. Il s’agit là de réaliser un plan de la maison du futur réseau électrique à réaliser avec le nombre d’interrupteurs et de prises de courant nécessaires.

Puis, vient le moment de repérer l’emplacement de toutes les prises en fonction des appareils dont vous avez besoin dans telle ou telle pièce. Bien sûr le plan sera différent entre la cuisine et la salle de bain par exemple.

Ces étapes effectuées, il est temps de passer à l’action en démontant l’ancien réseau électrique à condition bien sûr d’avoir couper le courant afin d’éviter tout accident. Votre professionnel peut alors retirer l’ancien équipement composé des fils, des interrupteurs et des prises de courant inutiles pour la nouvelle installation.

Enfin, il est temps de mettre en place cette nouvelle installation électrique en commençant par les boîtes d’encastrement, la construction des saignées, l’insertion des gaines, des fils dans celles-ci, l’installation du tableau électrique et en terminant par relier toutes les installations à la terre.

Toutes les informations sur la rénovation d’une installation électrique et sur votre production d’électricité: