Qu’est-ce qu’un puits canadien ?

Comment fonctionne un puit canadien?

Le puit canadien consiste à faire circuler, avant qu’il n’entre dans la maison, une partie de l’air neuf de renouvellement par des tuyaux enterrés dans le sol, à une profondeur de l’ordre de 1 à 2 mètres.

En hiver, le sol à cette profondeur est plus chaud que la température extérieure. L’air froid est alors préchauffé lors de son transfert dans ce circuit sous terrain.

En été, de la même façon, l’air passant dans les tubes enterrés extrait la fraîcheur du sol et l’intègre dans la maison, même par +30°C extérieur, l’air peut arriver entre 15 et 20°C ! Dans ce cas, le puits canadien est appelé puits provençal.

Composition d’un puits canadien:

  1. Une entrée d’air neuf : une bouche d’aspiration de l’air, avec une grille et un filtre.
  2. Des conduits enterrés récupérateurs : un ou plusieurs tuyaux pour le passage de l’air avec une pente supérieure à 2 % pour permettre l’évacuation des condensats et ainsi limiter les risques de moisissure et d’humidité résiduelle.
  3. Un regard de visite pour inspecter votre installation.
  4. Un by-pass pour court-circuiter le puits canadien, à l’inter-saison. Il peut, en effet, être plus intéressant de prendre directement l’air extérieur sans passer par le puits canadien. C’est à cet instant qu’entre en action le relais by-pass commandé par une sonde thermique extérieure.
  5. Un ventilateur pour forcer et réguler le débit de l’air à distribuer dans la maison.
  6. Un système de ventilation simple flux ou double flux selon les besoins énergétiques de votre maison.

 
Se servir du puits canadien sans utiliser la VMC (ventilation mécanique contrôlée) est moins performant. En effet, la VMC est un système qui assure le renouvellement de l’air à dans les pièces, notamment pour les pièces humides (salles de bains, toilettes…), ce qui permet de réaliser des économies d’énergie, en l’occurrence des économies de chauffage.

Coupler le puits canadien avec une centrale double-flux(VMC) sera donc conseillé.

La Centrale double-flux VMC va permettre de gérer les flux d’air entrant et sortant du logement. L’air vicié aspiré dans les pièces humides du lieu (wc, salle de bain, cuisine) passe par un échangeur. C’est cet échangeur qui va détecter les calories et les transmettre à l’air entrant du puits canadien (l’air renouvelé et soufflé dans l’habitation sera aux environs de 18°).

En fonction du volume renouvelé et de la qualité d’isolation de la maison, c’est une partie ou la totalité du besoin de chauffage qui va être assuré par ces 2 mécanismes couplés ensemble : puits canadien et centrale double-flux VMC.

Quels sont les avantages d’un puits canadien?

Le puits canadien permet de réaliser des économies sur votre facture de chauffage, mais il est également écologique dans la mesure où il fait appel à une ressource propre, gratuite, inépuisable et naturelle.

Il fait preuve d’une certaine efficacité énergétique: ses coefficients de performance peuvent atteindre des valeurs entre 10 et 20 (contre 2 à 4 pour des climatisations classiques). De plus, son coût énergétique est très faible par rapport à une climatisation classique, de même que son coût de maintenance.

Par ailleurs, il est tout à fait envisageable d’intégrer le puits canadien avec d’autres dispositifs de climatisation.

Cependant, l’inconvénient de ce système est essentiellement financier puisqu’il nécessite l’installation d’un double réseau de conduites et d’un échangeur thermique au niveau de l’extracteur. En outre, la pose d’une ventilation double flux nécessite d’être planifiée dès la conception de la maison.

Enfin, si vous construisez votre maison, songez à la nouvelle RT 2012 qui vous impose de diminuer notablement vos consommations d’énergie notamment en chauffage et en climatisation! Le puits canadien est alors une solution idéale! Pour tout connaître sur la Réglementation Thermique 2012, venez visiter notre page!

Toutes les informations sur le puits canadien :