Ici votre publicité
Tel : 09.63.55.12.25











Ici votre publicité

Vous souhaitez être visible ?
Contactez-nous pour afficher votre publicité ici !

La démarche à suivre pour réussir vos travaux

La cuisine est un lieu de vie essentiel dans une maison où il s'agit de partager des moments de rencontre, de partage... C'est pourquoi vous devez réaliser au mieux vos travaux! Pour cela suivez nos conseils et tout se passera bien!

 

Repérer et corriger les failles existantes

 

Avant de commencer vos travaux, il est évident que vous devez analyser votre pièce existante pour savoir ce qu'il y a à corriger. Vous gagnerez du temps mais également de l'argent sur du long terme. Il est préférable que vous vous en rendiez compte maintenant que lorsque la rénovation est achevée.


Vous avez probablement plusieurs raisons pour vouloir rénover et refaire à neuf votre cuisine : comme réaménager votre pièce, voire l'agrandir, remplacer vos appareils électroménager et vos rangements, réactualiser vos installations électriques et/ou de plomberie, rafraîchir vos revêtements intérieurs... Ce sont souvent des éléments qui permettent de réduire votre consommation d'énergie. Ce sont des raisons tout à fait justifiées qu'il faut compléter par une inspection rigoureuse de tous les recoins de votre cuisine pour repérer toutes les failles à modifier.

 


Sachez que si vous rénovez votre cuisine, vérifier les installations de chauffage, de ventilation et de climatisation est essentiel, cela permet d'améliorer la qualité de l'air intérieur et de gérer l'humidité.


Il est également important que vous sachiez exactement les besoins auxquels vous souhaitez que votre cuisine réponde par rapport à ceux auxquels elle répond déjà. Les rangements sont-ils suffisants? Le plan de travail est-il assez grand? Pour cela, vous pouvez bien sûr faire appel à un professionnel dans la conception des cuisines qui vous guidera dans vos besoins et envies actuels et futurs. Demandez des devis gratuitement afin de préciser votre projet!


Par ailleurs, demandez-vous si vous voulez conserver vos appareils électroménagers. Sont-ils éco-énergétiques ? Peuvent-ils durer encore longtemps ?


D'autre part, réfléchissez à votre éclairage, il est peut-être nécessaire de le moderniser et de le rendre plus efficace. Dans ce cas, préférez les ampoules énergétiques plutôt que les ampoules incandescentes traditionnelles.


Pensez également à analyser l'état de vos murs afin d'anticiper la préparation que vous devrez effectuer (reboucher des trous, retirer des clous...). Dans la même optique, il est nécessaire que vous analysiez attentivement les revêtements, le plancher afin de surveiller l'humidité, les moisissures, l'isolation pour prévenir un air sain dans votre maison. Cette surveillance permet évidemment de réduire les coûts en matière d'énergie. Si vous constatez la présence d'humidité, cherchez d'où elle provient afin de résoudre le problème. Ainsi, regardez quels revêtements doivent être refaits à neuf et ceux que vous pouvez conserver.


Réfléchissez également aux systèmes de plomberie et électrique et voyez s'il sont convenables, si les arrivées d'eau, les évacuations d'eau et les prises de courant sont suffisamment nombreuses. De la même façon, votre installation de chauffage fonctionne-t-elle correctement? Votre pièce est-elle facilement chauffée?


Si vous réparez les failles que vous avez pu repérer, vous aurez non seulement garantit la réussite de votre rénovation mais également la durée de vie de votre maison. La qualité de l'air intérieur sera d'autant plus saine si vous choisissez des revêtements faciles à nettoyer et à faible émission. Vous préviendrez alors les moisissures et l'humidité.


Bien sûr selon les travaux que vous devez effectuer, soyez prudent lorsque vous faîtes appel à des professionnels, ceux-ci doivent avoir les aptitudes nécessaires pour réaliser ce que vous leur demandez. Engagez un plombier, un électricien, un spécialiste concernant les systèmes de ventilation, climatisation si vous le juger nécessaire. Néanmoins, vous pourrez certainement réaliser certaines tâches vous même tels que l'enlèvement des revêtements et des anciens appareils électroménagers, la peinture... selon vos propres aptitudes.

Enfin, pour avoir une idée plus précise du budget que vous devrez investir, demandez gratuitement des devis sans engagement à nos professionnels!

 

 

Nos conseils pour un meilleur aménagement de votre cuisine

 

Quelque soit la superficie de votre cuisine, pour rendre celle-ci la plus fonctionnelle possible, il est nécessaire de l'aménager selon certaines dispositions. Ainsi, il est préférable qu'elle respecte une configuration en triangle : votre évier, votre four et votre réfrigérateur doivent être les plus proches possibles afin de diminuer vos déplacements.


Nous pouvons ici vous proposer quelques solutions efficaces pour aménager au mieux votre cuisine.

 

 

 

L'aménagement en I est parfaite

pour les cuisines longue et étroite

L'aménagement en U est souvent réalisé

lorsque l'on dispose d'une grande pièce.

Le plan de travail permet de relier

les deux parties composées des électroménagers.

L'aménagement en L,

certainement le plus fréquent,

relie les deux partie de la cuisine par

un plan de travail en angle droit.

 

L'aménagement en Double I (parallèle)

permet d'installer les équipements

les uns en face de l'autre.

 

De ce fait, selon la configuration de votre pièce, réfléchissez à l'installation qui correspondrait le mieux à votre cuisine afin qu'elle soit plus fonctionnelle lorsque vous cuisinez.


Par ailleurs, il est probablement plus pratique que votre évier soit placé sous une fenêtre afin de gagner un maximum de lumière. Évitez également de le mettre dans un angle ce qui le rendrait inaccessible. De la même façon, laisser un espace de travail de chaque côté de votre cuisinière et de votre évier vous permettra de cuisiner plus aisément.


Concernant la cuisinière ou les plaques de cuisson, pensez à les installer contre un mur extérieur ce qui permettra d'y installer une hotte ou un système de ventilation. Pareillement, ne placez pas ces appareils près d'une fenêtre afin d'éviter de mettre le feu à un rideau ou de vous brûler en ouvrant celle-ci. Afin que faire la cuisine soit facilité, pensez à ranger vos condiments près de votre cuisinière.


En ce qui concerne le réfrigérateur, son emplacement est moins délicat, il est toutefois préférable d'essayer de ne pas l'exposer aux rayons du soleil.


Avant d'installer vos rangements et appareils électroménagers, il est essentiel que vous observiez où se trouvent les arrivées et évacuations d'eau car vous en aurez besoin pour brancher votre lave-vaisselle ou votre machine à laver. Dans la même optique, réfléchissez aux arrivées de gaz et à vos branchements électriques. Ces derniers sont-ils d'ailleurs suffisamment nombreux pour permettre de brancher tous vos appareils électroménagers ? Pour remédier à ce souci, vous pouvez installer un câble électrique le long du mur pour que vous puissiez, plus tard, y installer des prises de courant supplémentaires si vous le jugez nécessaire.


De plus, tentez de définir à l'avance ce que vous souhaitez privilégier : le nombre de rangements, le coin repas permettant d'accueillir davantage de personnes... Réfléchissez également sur ce que vous voulez conserver et changer dans votre pièce existante. Peut-être souhaitez-vous garder tel meuble et remplacer tel appareil électroménager...

 


Avez-vous besoin d'un permis de construire?

 

Selon les travaux que vous souhaitez effectuer dans votre maison, il est possible que vous ayez besoin d’un permis de construire.


Le permis de construire est une procédure administrative qui permet à l’administration de vérifier qu’un projet de construction respecte bien les règles d’urbanisme en vigueur. Nous allons vous détailler le ou les cas dans lesquels vous pourriez en avoir besoin dans le cas d’une rénovation ou d’un aménagement de votre cuisine, étant donné que si vous construisez votre maison, vous disposerez déjà d’un permis de construire pour l’ensemble de la demeure.


Ainsi, on pourra exiger de vous un permis de construire si vos travaux ont pour effet de : 

- créer une surface de plancher ou une emprise au sol supérieure à 20 m². 

- créer une surface de plancher ou une emprise au sol supérieure à 40 m² dans les zones urbaines couvertes par un plan local d’urbanisme. Cependant, entre 20 et 40 m² de surface de plancher, un permis de construire est exigé lorsque les extensions ont pour effet de porter la surface totale de la construction au-delà de 170 m².  

- modifier les structures porteuses ou la façade du bâtiment, lorsque ces travaux s’accompagnent d’un changement de destination. 

- porter sur un immeuble inscrit au titre des monuments historiques ou se situant dans un secteur sauvegardé. 


Selon votre situation, vous avez un formulaire à remplir accompagné d’un dossier composé de documents à fournir à déposer à la mairie de la commune dans laquelle est situé le terrain ou la maison. Le délai d’instruction est, en général, de 2 à 3 mois.


Pour davantage de renseignements, rendez vous sur ce site : http://vosdroits.service-public.fr/F1986.xhtml



Par ailleurs, vous pouvez vous retrouver dans une situation qui correspondrait davantage avec la déclaration préalable de travaux qui est également un moyen pour l’administration de vérifier qu’un projet de construction respecte les règles d’urbanisme en vigueur. Elle est exigée en cas de réalisation d’aménagement de faible importance.


Les travaux suivants réalisés sur une construction existante exigent une déclaration préalable :

- Travaux qui créent 5 à 20 m² de surface de plancher ou d’emprise au sol. Le seuil de 20 m² est porté à 40 m² si la construction est située dans une zone urbaine d’une commune couverte par un plan local d’urbanisme. Cependant, entre 20 et 40 m² de surface de plancher, un permis de construire est exigé si, après réalisation, la surface ou l’emprise totale de la construction dépasse 170m².

- Travaux de ravalement ou travaux modifiant l’aspect extérieur d’un bâtiment.

- Travaux changeant la destination d’un bâtiment même lorsque celle-ci n’implique pas de travaux. 


De la même façon que pour le permis de construire, selon votre situation, vous avez un formulaire à remplir accompagné de documents à fournir. Le plus souvent, le délai d’instruction est d’environ un mois. Pour davantage de renseignements vous pouvez consulter le lien suivant http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F17578.xhtml

 

 

 

Avez-vous besoin d'une assurance?

 

Avant de commencer à travailler avec une entreprise, il est nécessaire que vous ayez connaissance des assurances obligatoires pour le bon déroulement des travaux. 


Ainsi, vous-même, en tant que maître d’ouvrage, vous pouvez souscrire à l’assurance «  Dommage-ouvrage ». Cette assurance garantit le remboursement et la réparation des dommages qui peuvent se produire après la réception des travaux sans attendre une décision de justice. Le maître d’ouvrage doit souscrire à cette assurance avant l’ouverture des travaux, sous peine de se voir exposer à des sanctions pénales pouvant aller jusqu’à six mois d’emprisonnement et 75 000 Euros d’amende. Cependant, si vous êtes un particulier vous n’aurez pas de sanction pénale si vous n’êtes pas assuré. 


Cette assurance vous protège contre les dommages qui compromettent la solidité de l’ouvrage ou qui, l’affectant dans l’un de ses éléments constitutifs ou l’un de ses éléments d’équipement, le rendent impropre à sa destination. Elle couvre aussi, sans franchise possible, un immeuble pendant dix ans et prévoit, en cas de sinistre, un mécanisme d’indemnisation de l’assuré enfermé dans des délais stricts. Néanmoins, elle ne garantit pas les risques de non-achèvement des travaux.  


L’assurance Dommages-ouvrages prend effet un an après la réception des travaux, c’est-à-dire à compter de la deuxième année et elle expire en même temps que la garantie décennale, soit neuf ans plus tard. La compagnie, après l’indemnisation de la victime, se retournera alors contre l’assureur du constructeur responsable.



Par ailleurs, la responsabilité civile décennale est obligatoire pour tout constructeur-réalisateur dont la responsabilité décennale peut être engagée pour des travaux de bâtiment. Ainsi, si les professionnels auxquels vous faites appel sont :

  • Architecte, entrepreneur, technicien, ou une autre personne liée au maître d’ouvrage par un contrat de louage d’ouvrage

  • Vendeur après achèvement d’un ouvrage qu’ils ont construit ou fait construire.


Ces professionnels doivent donc être couverts par une assurance de responsabilité décennale à l’ouverture du chantier. Sachez que cette assurance est obligatoire pour des travaux de construction que ce soit des travaux neufs ou de rénovation. 


A la différence de l’assurance dommages-ouvrages, aucun délai n’est prévu pour indemniser le constructeur. Le contrat de cette assurance garantit le paiement des travaux de réparation de l’ouvrage lorsque la responsabilité du professionnel dont il est question est engagée pour des travaux de construction. Les dommages concernés doivent être d’une certaine gravité et doivent avoir pour conséquence : 

  • Soit de compromettre la solidité de l’ouvrage 

  • Soit de rendre l’ouvrage impropre à sa destination.


Les professionnels auxquels vous faîtes appel doivent avoir souscrit à cette responsabilité civile décennale avant le début du chantier. De ce fait, dès que les travaux commencent, en tant que maître d’ouvrage, vous êtes tout à fait en droit de demander à voir cette assurance de responsabilité civile décennale afin d’être certain que l’entreprise soit en règle.

 

 

Toutes les informations sur les cuisines:

 

Avant de commencer les travaux de votre cuisine

Combien coûte une cuisine en 2016 ?

De quelles aides financières 2016 pouvez-vous bénéficier pour rénover votre cuisine?

Comment trouver votre installateur de cuisine en 2016 ?

FAQ Cuisine